Quel scooter pour petit gabarit ?

805mm, 800mm, 790mm… Si ces chiffres vous parlent et vous donnent la sueur est que vous avez déjà été intéressé par la hauteur de selle des motos , probablement en raison d’une « petite taille » compte tenu des normes du marché des 2 roues.

Et oui, malheureusement, la grande majorité des motos vendues sont conçues pour les personnes de plus de 1,70 m. Mais vous n’êtes plus obligé de choisir une coutume pour sa selle basse ou viser les trottoirs à chaque arrêt , parce que plusieurs solutions existent afin de ne pas abandonner le vélo de vos rêves. Nous jetons un coup d’oeil à la question dans cet article.

A lire également : Qui fabrique les pneus Uniroyal ?

Les faits :

C’est un fait, pour être confortable sur ton 2 roues pendant les phases d’arrêt, il faut pouvoir poser un pied à terre presque plat (ou au moins les orteils à plat), sans avoir à basculer systématiquement.

Et oui, parce qu’une moto fait son poids . Sauf si vous choisissez un 50cc, vous aurez nécessairement plus de 100 kilos sous les fesses, avec un centre de gravité supérieur ou inférieur . Pas de soucis quelle que soit votre taille lorsque le vélo est en mouvement, mais une vraie cuisine dès que vous êtes à un arrêt : au feu rouge, sur une rue en pente, dans un désert, mais aussi simplement pour soulever votre vélo de la béquille et la traversez.

A lire en complément : Comment immatriculer son véhicule d’occasion en ligne ?

Bien sûr, il y aura toujours des exemples de personnes « à pattes courtes » qui roulent sur des motos non modifiées pour vous dire que nous le faisons. Bien sûr, mais il faudra du temps et des kilomètres pour apprendre à anticiper, observer, prendre en compte tous les paramètres pour éviter toute situation risquée.

L’expérience nous apprend également comment « sentir » sa moto, son équilibre, son poids, ses réactions, alors prédire son comportement et son attitude pour prévenir le déséquilibre. Oui, mais ici vous devez bien commencer un jour et si la confiance est clé, au moment du premier achat, le compteur de confiance est souvent à zéro !

De quoi parlons-nous ? Hauteur de la selle et largeur de la selle

Cette ligne que vous recherchez dans tous les comparos de motos à la recherche d’un 780mm ou moins… Évidemment, il est bon d’avoir une première idée de l’accessibilité d’une moto sur papier. Mais il ne faut pas abandonner un modèle juste à cause de 3 chiffres. Avant de parler de modifications, sachez que la hauteur de la selle ne rime pas nécessairement avec l’accessibilité !

Permettez-moi cependant de modérer mes remarques, nous convenons que si vous mesurez 1,60 m ou moins, il sera plus compliqué de trouver un sentier à votre taille qu’un roadster. De toute évidence, La hauteur de la selle est un élément majeur à considérer, mais certaines motos peuvent sembler trop élevées alors qu’elles bénéficient d’une selle étroite qui vous permettrait de mettre vos pieds sur le sol ! La hauteur du siège comptée en millimètres est donc aussi importante que la longueur de la voûte plantaire de l’entrejambe, c’est-à-dire, le longueur mesurée entre votre pied plat, passant à travers la selle, à l’autre pied également posé à plat. Et pour réaliser cela, rien de tel que les tests ! Alors n’hésitez pas à faire le tour des concessions pour les réaliser.

Les solutions

1) Motos avec sièges réglables

Certaines motos offrent des sièges réglables en hauteur . Cette solution, inaugurée en grande série dans les années 90 par BMW, se trouve maintenant sur de nombreuses motos, du roadster de base au haut de gamme GT . Il est trouvé ainsi sur Idéal pour les jeunes motos sous licence comme la Honda CBF 600 qui offre une hauteur de siège réglable en trois hauteurs : 770, 785 ou 800 mm par exemple. Que faire la différence franchement quand vous devez poser les deux pieds sur le sol. Vous pourrez également trouver des modèles offrant une version « basse » au même prix que le modèle « standard ». Déjà assez pour trouver votre bonheur sans faire change !

2) Abaissement de sa moto

Si la moto de vos rêves n’offre pas de solutions standard, vous pouvez penser à abaisser votre vélo, et pour cela, plusieurs solutions vous sont offerts :

Le travail de la selle :

La solution la plus simple à mettre en œuvre contre quelques euros : creuser la selle originale pour gagner 1 ou même 1,5 centimètres précieux. Malheureusement, cette solution nuit au confort parce que vous vous retrouvez avec une selle beaucoup plus mince ! Mais vous pouvez éviter le bronzage des fesses trop rapidement ajouter un insert de gel au lieu de la mousse que vous avez creusée (plus fin, il vous fera quand même gagner le mm que vous vouliez).

Si vous sentez l’âme de bricolage, essayez de creuser vous-même votre selle (prenez-vous d’abord sur une selle que vous ramassez à la pause), il y a des tutoriels pour commencer !

Vous pouvez aussi regarder dans le catalogue des pièces disponibles pour votre monture, certains modèles offrent tabouret abaissé sans passer par « sur-mesure ».

Enfin, option légèrement plus chère : changer l’original de selle pour un modèle sur mesure inférieur ou plus étroit, ou les deux à la fois. Certains spécialistes proposent de réduire sa largeur et sa hauteur jusqu’à 2 cm tout en préservant votre confort.

Travaux sur les suspensions :

Première option, Ajustez votre amortisseur arrière plus flexible en changeant la précharge de votre ressort, de sorte que le vélo descend à nouveau lorsque vous vous asseyez dessus. Possible si vous ouvrez votre pré-chargement un peu mais pas recommandé ou recommandé si vous ouvrez la pré-charge complètement, car cela change le comportement de la moto et peut même être dangereux si vous êtes un duo.

Vous pouvez également penser à investir dans un amortisseur arrière plus court (la ressort), mais cela vous permet de garder de bonnes suspensions. Attention, tous ces changements apportés à votre amortisseur arrière affecteront la géométrie de la moto (ce qu’on appelle sa garniture et qui affecte son comportement) ! Vous devrez probablement ajuster votre suspension avant en déplaçant les tubes de fourche dans les tés de suspension (généralement la moitié du gain obtenu sur la suspension arrière).

Alternativement, monter un kit d’abaissement . Une solution enfin pas si chère et surtout réversible (il faut penser à la revente !).

En changeant une pièce simple (suspension ou support d’amortisseur selon le modèle), vous pouvez réduire la hauteur de la selle jusqu’à 50 mm (gain de hauteur dépend du modèle de la moto). Encore une fois, il faut tenir compte du fait que Ce type de kit change la géométrie de votre vélo, son centre de gravité et sa garde au sol ! Donc fait cela par quelqu’un qui sait comment garder une moto « en bonne santé ».

Je vous conseille de ne pas acheter ce genre de kit n’importe où et pour être silencieux, assurez-vous qu’il possède le Homologation TÜV (agence allemande de sécurité), assure la qualité et la robustesse de chaque kit et qui vérifie également que :

— Le La béquille latérale est toujours dans les normes CEE après la pose du kit , — Le La débattement de la roue arrière est correcte pour le poids total en charge déclaré par le fabricant de la moto (montré sur la carte grise de la moto).

Équipement pilote

Cette solution bénéficiera aux femmes plus que les hommes , mais probablement plus d’entre eux rencontrent ce problème majeur : si c’est votre cas, regardez la bottes de moto et bottes créées spécialement pour les femmes ! Ils offrent souvent semelles hautes , ou même de talons ce qui vous fera gagner quelques centimètres (gain de 1,5 cm à 6 cm) sans rien changer sur le vélo.

Le marché des opportunités

Et oui, regardez avant d’investir si le modèle qui vous fait rêver n’est pas disponible à l’occasion avec les modifications déjà faites : siège abaissé ou kit d’abaissement ! Pourquoi déranger quand d’autres l’ont déjà fait ! 😉

Combien cela coûte-t-il ?

Pour vous aider à décider, voici ce que cela vous coûtera (plus ou moins) selon la solution choisie :

  • Creuser la selle  : 50 à 200€,
  • Selle abaissée disponible dans le catalogue  : 200 à 300€
  • Selle personnalisée  : de 250 à 400€
  • Amortisseur arrière de réglage  : huile de coude et lecture de tonalité manuelle
  • Changement d’amortisseur arrière  : 500 à 1000€ selon les motos
  • Kit d’abaissement  : 100 à 300€,
  • Talons Bottes de moto  : à partir de 140€ (et prix réduit en périodes de Soldes, Black Friday et promotions !)

N’oubliez pas, les seules limites qu’un homme ou une femme ont sont celles qu’ils imposent, donc enselle ! 😉

Auto