Faire construire sa maison individuelle : comment financer ?

Construire sa maison individuelle est l’un des projets les plus partagés au monde. Ce projet immobilier coûteux reste néanmoins bloqué au stade de rêve pour des personnes en manque de financement. Découvrez à cet effet comment trouver les moyens financiers pour mener votre projet immobilier à terme.

Le prêt bancaire permettant de construire soi-même sa maison

Un prêt bancaire est un moyen classique de financer les travaux de construction d’une maison toute neuve. Avec ce prêt bancaire, lesmaisons.com vous aideront à donner vie à votre projet de construction.

A lire également : Quel compte un huissier ne peut pas saisir ?

Ce prêt bancaire est octroyé en fonction de vos possibilités financières, et du montant qu’il vous faut. Vous devez néanmoins vous assurer de ne pas excéder un taux d’endettement de 33 %, pour bénéficier de ce prêt.

D’habitude, les prêts immobiliers sont signés pour une durée de 25 ans, mais leur durée maximale est de 30 ans. Il vous faudra prendre une assurance emprunteur au moment de contracter votre prêt auprès d’une banque.

A lire aussi : Quelle est la banque numéro 1 en France ?

L’assurance emprunteur vous assure dans les cas ci-après :

  • Décès ;
  • Invalidité ;
  • Perte d’emploi.

Cela dépend des garanties que vous auriez contractées lors de la signature du contrat. Plusieurs règles juridiques, dont la loi Lagarde, ont été instaurées dans le cadre de l’assurance emprunteur.

La loi Lagarde a été créée en 2010 afin de donner la possibilité de réaliser une délégation d’assurance. Cette loi accorde une réelle liberté dans le choix d’un organisme, afin d’y réaliser une opération de souscription.

Il existe aussi la loi Hamon qui offre la possibilité de changer son assurance emprunteur, après avoir signé le contrat. Ce changement d’assureur doit cependant se réaliser avant les 12 mois suivants la ratification.

Les subventions de l’État pour construire une maison

Hormis le prêt immobilier, la construction de votre maison peut se faire en profitant des aides à la construction neuve. Ces aides sont entre autres :

  • Le PTZ (prêt à taux zéro) ;
  • Un Prêt Action Logement ;
  • Une exonération de la taxe foncière.

Avec le prêt à taux zéro, vous n’obtenez qu’un financement partiel de votre projet de construction de maison. Ce financement n’excède pas 40 % du coût de construction, et tient compte de la zone d’habitation et des revenus. Le ptz a été modifié début 2016, afin de permettre de le rembourser désormais au bout de 25 ans.

En dehors de ce prêt, vous pouvez recevoir le Prêt Action Logement qui profite à certains employeurs de sociétés. Ce prêt est octroyé par les employeurs de sociétés possédant plus de dix salariés, hors fonction publique.

Normalement, quand on construit une maison, on est directement exonéré de la taxe foncière pendant une période donnée.

Cette période est de 2 ans, suite à la fin des travaux de construction de cette maison. Ce délai peut aller à 5 ans, si la maison respecte les règles BBC ou RT 2012.

En définitive pour financer la construction de sa maison individuelle, on peut contracter un prêt immobilier auprès d’une banque de la place.

À cet effet, il faudra veiller à souscrire une assurance emprunteur. L’autre solution pour construire sa maison individuelle implique de recevoir des aides de la part de l’État.

Finance