Comment resilier un contrat de téléphonie ?

Vous désirez résilier votre forfait mobile car vous avez découvert moins onéreux ailleurs ou parce que vous partez à l’étranger, cependant, vous ne savez pas comment procéder ? Voici quelques conseils qui pourront vous aider dans cette démarche de résiliation de contrat de téléphonie.

Résiliation du forfait mobile tout en conservant votre numéro de téléphone

Si vous désirez résilier votre forfait mobile tout en gardant votre numéro de téléphone, c’est du fait que vous avez découvert moins onéreux et vous souhaitez jouir d’une promotion proposée par un opérateur. C’est, en effet, le motif de résiliation le plus commun. Dans ce cas, il est nécessaire de réclamer la portabilité de votre ligne. La portabilité consiste à faire passer votre numéro d’un opérateur à un autre.

A découvrir également : Est-il intéressant d'acheter des francs suisse ?

Rassurez-vous, c’est très facile. D’ailleurs, vous n’avez à vous occuper de rien, c’est votre nouvel opérateur qui prend tout en charge. Effectivement, vous devez contacter le 3179 afin de réclamer le code RIO de votre numéro de téléphone. Le code RIO est un identifiant exclusif constitué de 12 chiffres qui est impératif pour la demande de portabilité de votre ligne. Vous devez l’annoncer à votre nouvel opérateur qui s’occupe de lancer une procédure de transfert de votre ligne téléphonique et engager la résiliation automatique de votre ancien forfait mobile. Il s’agit d’un processus simple, pratique et entièrement gratuit si vous disposez d’une offre sans engagement.

Dans le cas où vous désirez procéder à la résiliation de votre forfait mobile en conservant votre numéro de téléphone. Ainsi, pour cela, vous devez effectuer des étapes faciles, notamment contacter le 3179 et copier votre code RIO. Annoncez votre code RIO à votre nouvel opérateur, ce dernier s’occupera ainsi de la portabilité ainsi que de la résiliation de votre forfait mobile.

Lire également : Comment faire du canoë kayak à deux ?

La résiliation du forfait internet sans garder votre numéro de téléphone

Dans le cas où vous disposez d’un forfait sans engagement, le processus pour la résiliation de votre forfait mobile est simple et gratuite à réaliser. Il vous suffit, en effet, d’adresser une lettre de résiliation en recommandé avec accusé de réception à votre opérateur. Dans ce cas, l’opérateur bénéficie de 10 jours afin de contenter votre attente. Toutefois, vous devez bien avoir connaissance, le motif de ce processus est la rupture de votre contrat dans son intégralité et vous perdrez votre numéro de téléphone.

Vous désirez procéder à la résiliation de votre forfait mobile sans garder votre numéro de téléphone, ainsi, dans ce but, vous devez réaliser quelques étapes. La première étape consiste à adresser une lettre de résiliation recommandée à votre nouvel opérateur, puis, vous devez patienter jusqu’à ce que votre contrat soit résilié, ce qui peut survenir dans un délai de 10 jours en général. Ensuite, vous devez souscrire un nouveau forfait mobile, suite à cela, un nouveau numéro de téléphone vous sera notifié.

La résiliation d’un forfait avec engagement

Malgré le fait que ça puisse constituer un niveau de difficulté élevé, sachez que la résiliation d’un forfait avec une période d’engagement en cours est possible moyennant des frais. En effet, votre opérateur peut vous facturer des frais pour la résiliation. Ces frais fluctuent en fonction de votre engagement soit 12 mois ou 24 mois et suivant le nombre de mois que vous empruntez à votre opérateur.

Dans le cas où vous avez souscrit un forfait mobile avec engagement de 12 mois, les coûts de résiliation sont identiques à la somme restant dû. Dans le cas d’un engagement de 24 mois, le calcul du montant des coûts de résiliation que vous devez régler est délicat. En effet, depuis 2008, la loi Châtel adouci les règles et permet d’atténuer considérablement la facture. Le souci, c’est que vous devez dégainer la calculatrice afin de connaître le montant des frais de résiliation. Deux possibilités surviennent alors.

Dans le cas où il vous reste moins de 12 mois d’engagement, la loi Châtel s’exerce sans conditions. Grâce à cette loi, les coûts de résiliation montent à 25% du montant restant dû. Dans le cas où il ne vous reste plus que 12 mois d’engagement, vous devez régler l’entièreté du montant restant dû au titre de la première année et 25% de la somme restant dû à compter du 13ème mois. Concrètement, si vous disposez d’un forfait à 20 € par mois et que vous êtes toujours impliqué sur 15 mois, vous devrez régler 240 € au titre de la première et 15 € pour les trois dernières mensualités. Vos coûts de résiliation atteignent donc 255€.

Actu