Diagnostic immobilier : trois choses essentielles à savoir 

Pour la vente ou la mise en location d’un bien immobilier, de nombreuses formalités doivent être réalisées. Parmi les plus importantes, l’on retrouve le diagnostic immobilier. Ce dernier est une démarche qui vise à faire l’état des lieux d’un bâtiment. En d’autres termes, il représente un examen complet de votre bien. Prévu par la loi, le diagnostic immobilier ne doit en aucun cas être négligé. Toutefois, afin d’éviter de faire des erreurs, il est important de bien s’informer sur cette formalité. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le diagnostic immobilier. 

Diagnostic immobilier : quelle est son importance ?

Plus qu’une simple formalité, le diagnostic immobilier pour la vente ou la location de votre bien immobilier est une démarche d’une grande importance.  

A découvrir également : L’investissement dans l’immobilier à travers la loi Pinel

Une formalité obligatoire

Comme mentionné plus haut, le diagnostic immobilier est devenu une démarche légale. Ainsi, tout propriétaire désireux de mettre en location ou de vendre son logement doit forcément présenter ce dossier préalablement à la transaction. Il est utile de préciser que les différents diagnostics à réaliser pour une vente diffèrent de ceux effectués pour un contrat de location.

Pour une transaction sécuritaire

Le diagnostic immobilier d’un bien permet au propriétaire, mais aussi au futur locataire ou acquéreur de procéder à une transaction sécurisée. En effet, le dossier des différents diagnostics techniques fournira des informations précises sur l’état général du logement, l’usure des installations, la présence de substances nocives pour la santé et bien d’autres éléments importants. En réalisant ces travaux, le propriétaire se met à l’abri de potentiels litiges pouvant intervenir après la transaction immobilière.

A voir aussi : Comment déclarer les loyers perçus à la CAF ?

En ce qui concerne l’acquéreur ou le locataire, celui-ci disposera de toutes les données pour bien réfléchir avant la signature ou non du contrat de vente ou de location. Il pourra mesurer l’ampleur des travaux à réaliser, mais aussi évaluer les risques encourus en acquérant ou en louant ce bien.

Pour la protection de l’environnement

Hormis le cadre réglementaire, le diagnostic immobilier d’un bâtiment est un garant de la protection environnementale. En effet, cet examen aide à définir des solutions d’aménagement permettant de sécuriser le logement et de réduire les dépenses énergétiques.

Diagnostic immobilier : quand le réaliser ?

Le diagnostic immobilier de votre bien immobilier doit être réalisé très tôt, que ce soit dans le cadre de la vente ou de la location. Il est généralement conseillé de lancer la réalisation des différents diagnostics dès l’annonce de la mise en vente ou en location du bien. En procédant ainsi, vous aurez tous les documents à temps au cas où un potentiel acheteur ou locataire se présenterait. Vous disposerez également du temps nécessaire pour corriger les éventuels défauts du bâtiment soulevés par le diagnostiqueur. Ainsi, votre bien sera prêt et conforme aux normes avant la conclusion de la vente.

De plus, en réalisant le diagnostic immobilier très tôt, vous vous mettrez à l’abri des amendes prévues par la loi en cas de défaut de ces pièces. Toutefois, étant donné que les diagnostics ont une durée de validité, il est nécessaire de s’assurer de disposer de documents valides au moment de la transaction.

Diagnostic immobilier : quelle est la durée de validité ?

La durée de validité du diagnostic immobilier est un élément à ne pas négliger. De façon générale, elle varie entre 6 mois, 3 ans et 10 ans. Dans des cas particuliers, certains diagnostics jouissent d’une durée de vie illimitée. Il s’agit par exemple des diagnostics amiante et plomb qui ont une validité illimitée lorsqu’ils sont négatifs. La durée de vie des diagnostics est fonction de certains critères à savoir l’objet de l’examen, son résultat, mais aussi le type de transaction.

Immo