Quel pneu pour Burgman 650 ?

Leader incontesté dans le segment des pneus maxi-scooter radiaux, Bridgestone frappe le clou avec ses nouveaux Battlax SC2 et SC2 Rain, toujours plus puissants !

La montée en puissance des maxi-scooters, dont certains rivalisent directement avec les motos, a nécessité le développement de pneus spécifiques, plus capables de prendre en charge l’augmentation du poids de ces nouveaux mastodonts, ainsi que leur performance accrue en termes de puissance et de capacités sportives. Depuis plusieurs années, c’est le fabricant japonais Bridgestone, avec sa technologie de pointe dans le domaine des pneus de moto, qui s’est imposé sur ce segment de marché très concurrentiel. Face aux tentatives de ses rivaux de reprendre pied sur son terrain, la marque pousse à nouveau le clou avec un nouveau pneu radial, disponible en deux versions : Battlax SC2 et Battlax SC2 Rain.

Lire également : Quel scooter pour petit gabarit ?

Battlax SC2 : Un nom, deux utilisations !

Comparé au précédent Battlax SC, qui continue dans le catalogue, le nouveau SC2 évolue à différents niveaux. La technologie utilisée, bien sûr, est le résultat des avancées de la marque dans le domaine des pneus de moto, avec des modèles récents tels que la dernière Battlax racing R11, la route T31 ou l’Adventure A41. Fabian François, ingénieur en charge du développement de produits moto pour l’Europe, explique les changements par rapport à l’ancien Battlax SC :

« SC2 évolue vraiment beaucoup par rapport au SC précédent. Nous utilisons toujours notre technologie MSB (Monospiral Belt) pour les tailles principales, mais elle est améliorée par rapport à la génération précédente, avec un angle de rides modifié et de nouvelles spécifications techniques des composants, y compris une montée rapide de la température et une adhérence optimale en toutes circonstances. Nous restons sur une ceinture transversale pour les autres tailles.

A découvrir également : Top 3 des raisons pour lesquelles passer son permis de conduire

Le SC2 utilise une gomme mono composée avant et double caoutchouc (3LC) arrière, sauf pour certaines tailles telles que le 130/70-16 pour la Honda SH300i qui est en caoutchouc arrière mono. Pour le pneu arrière, la bande de roulement offre meilleur des deux mondes : un haut niveau d’adhérence et de contact avec le sol dans les virages, au niveau des épaules, et une excellente résistance à l’usure au milieu, avec une performance maximale tout au long de la durée de vie du pneu. »

Scooter-Station.com : Pourquoi deux versions ?

« Avec SC2 et SC2 Rain, nous ciblons deux types d’utilisation distincts. Le SC2 a une orientation plus sportive, avec un design rainuré conçu pour fournir une adhérence supérieure et une plus grande rigidité entre chaque bloc tout en conduisant sportive. Le SC2 Rain est plus orienté touring, avec une rainure proche de celle de notre récent pneu sport/touring Battlax T31, mais dans des tailles de 15 et 14 pouces adapté aux scooters max-scooters.

SC2 Rain offre de meilleures performances mouillées grâce à un taux cranté optimisé qui facilite l’évacuation de l’eau, ainsi qu’à de nouveaux composés de silice à fort pourcentage. Cela contribue à une sensation plus immédiate sur le guidon, grâce également à des pavés moins rigides qui fournissent une rétroaction plus immédiate à l’utilisateur, mais peuvent induire une légère sensation de « flou » par rapport à SC2 lorsque vous roulez vraiment dur. Ceci bien sûr sans impact sur la longévité du pneu, semblable à celle du Battlax SC précédent, une large portée de 5000 à 15 000 km selon le type d’utilisation. »

Battlax SC2 : Premières impressions

Pour tester son dernier opus maxi-scooter, Bridgestone nous a invités au Portugal, Lisbonne, où nous avons pu profiter d’un temps très doux. Au petit matin, les principaux modèles de maxi-scooter concernés par cette balade attendaient judicieusement devant l’hôtel. Yamaha Tmax SX et DX, la BMW C 650 Sport et GT, ainsi que la Suzuki AN 650 Burgman. J’opte pour commencer avec un shod Yamaha Tmax SX dans Battlax SC2. Sur son guidon, vous vous sentez confiant dès les premiers tours de roues. Très neutre, l’engrenage avant répond sans effort à la moindre charge sur le guidon, sans réticence ni vivacité excessive.

À un rythme bas, sur les petits pavés saillants de la ville, les nombreuses crevasses et les rails de tramway partant dans toutes les directions, vous pouvez facilement contrôler les réactions du scooter lorsque l’un de ces éléments tente de vous dévier de votre chemin. Plus loin, sur un bitume bien revêtu, le SC2 est plutôt discret en termes de bruit de roulement et démontre une bonne adhérence lorsqu’il tente de mettre en marche par défaut un démarrage d’arrêt par feu ou en tournant brusquement les gaz à la sortie de la courbe. Eh bien, il est vrai qu’avec le contrôle de traction TCS activé les jugugules Tmax assez bien tout dérapage… En la désactivant, les lois physiques recouvrent leur droit et il devient évidemment possible de perdre l’adhérence en ouvrant brusquement les gaz.

Battlax SC2 : Résistant à la route…

Nous quittons Lisbonne par le célèbre Pont Vasco de Gamma, le plus long d’Europe avec une longueur totale de plus de 17 km. Nous l’approchons dans les brumes du matin par lâcher un peu la cavalerie. Malgré un bitume imparfait, le Battlax SC2 offre une excellente stabilité en ligne à grande vitesse. La sensation est parfaite, avec un bon retour de la roue avant aux commandes et un rapport arrière riveté au sol. RAS. Sur le guidon d’autres maxi-scooters, sports comme GT, With SC2 ou SC2 Rain, les collègues tracent de même leur chemin en toute sérénité, sans ressentir d’effets extérieurs, même en passant des zones fortement rainurées.

Après quelques kilomètres d’autoroute, nous sortons pour prendre quelques petites routes en direction de Setúbal. La possibilité d’observer le comportement de SC2 dans les courbes et sur des qualités de revêtement très variées. Encore une fois, rien à signaler, le SC2 déploie sa partition avec une précision métronomique. La bonne géométrie de la Tmax et ses suspensions correctes contribuent évidemment à la bonne sensation de ce support pneumatique, sans toutefois que nous puissions percevoir une nette différence par rapport à la précédente Battlax SC… JE profiter des séances photo pour tester le SC2 Rain sur les routes sèches et les virages serrés de l’endroit choisi pour ce tournage, en passant alternativement du Tmax au Burgman, puis à la BMW et à nouveau à la Tmax SX. L’observation est toujours la même, Il tient la route !

Impossible de percevoir la moindre différence entre les deux montures dans ce contexte… Avec les deux côtés, sportif comme de tourisme, le Tmax tourne sans effort d’un tour à l’autre, semble riveté sur le sol sur l’angle et les pneus réagissent à la fois aux freins supportés par l’avant et à un stimulus énergique. Bon sang alors, je dois manquer de sensation ou toutes ces assistances effacent pratiquement toutes les réactions parasitaires des pneus. Selon nos amis de Bridgestone, il serait préférable d’effectuer un test de circuit réel à chaque tour et un véhicule identique pour voir plus clairement les vraies différences entre SC2 et SC2 Rain. Un essai sur route mouillée aurait probablement permis de valider l’augmentation a priori potentiel de SC2 Rain dans ce contexte… Nous y reviendrons tôt ou tard.

Battlax SC2 : Nouvelle référence du pneu maxi-scooter radial ?

A mon niveau, après avoir passé de SC2 à SC2 Rain, guidon de scooters max-scooters aussi différents que la Yamaha Tmax, BMW C 650 et Suzuki Burgman, nous devons reconnaître que la nouvelle Bridgestone radiale semble être un excellent produit, adapté pour ces nouveaux rois de la ville, les voyages péri-urbains quotidiens et bien plus encore affinité. Qu’en est-il de sa longévité et de sa tenue au fil du temps ? Le Maxitest de Moto-Station.com va certainement nous le dire très rapidement. Ce nouveau pneu SC2 de la famille Battlax Scooter est disponible chez des concessionnaires spécialisés et des concessionnaires à deux roues depuis février 2018, en 2 dimensions avant et arrière pour le SC2 « sport », 1 avant et 3 arrière pour le SC2 Rain radial. Le prix des deux versions est identique, le fabricant japonais souhaitant donner à l’utilisateur final le option de choisir en fonction de son utilisation et pas seulement le prix de vente. Celui-ci étant (très) variable d’un revendeur à l’autre, la marque ne communique pas de prix catalogue. Comptez environ 180€ à 200€ pour un train complet (non monté).

Tailles disponibles :

SC2 AV : 120/70-14, 120/70-15 AR : 160/60-14, 160/60-15

SC2 Pluie AV : 120/70-15, 110/70-16 (Biais) AR : 160/60-14, 160/60-15, 130/70-16

Concours : Pirelli Diablo Rosso Trottinette Pirelli Ange Trottinette

(et aussi) : Trottinette Michelin Pilot Road 4 Trottinette Pilot Power 3

Plus d’infos sur:www.bridgestone.eu

Auto